Set masque et sac Oskar.jpg

 

   Histoire démasquée

Plutôt que les masques en papier tout blanc qui font des trous dans nos visages, si ce n'est dans la couche d'ozone, réduisant notre expression à quelques froncements de sourcils, choisissons celui plus subversif et festif du carnaval où il nous est offert la possibilité d'emprunter une autre personnalité et de renverser les rôles.

 

J'ai travaillé depuis la fin du mois d'avril à la conception de ce drôle d'accessoire qui s'est introduit dans nos vies non sans remous. Prototypes et essais graphiques se sont empilés à l'atelier et c'est maintenant fin prêt! J'ai choisi de développer cette collection  en faisant appel pour la couture des masques à  l'atelier textile de l'ESIAM*. Je suis heureuse que ce projet s'ancre sur le territoire des Deux-Sèvres, là où j'ai installé mon atelier!

Cela prend aujourd'hui la forme d'une petite série, moins de 80 pièces réparties entre 6 modèles.

Soutenez également la confection de ces masques en partageant  et diffusant largement autour de vous ce projet et en suivant bal masqué sur les réseaux sociaux.

                                                                                                  Emmanuelle

 

* L'Esiam est une entreprise à but d'emploi située à Mauléon. C'est un projet en expérimentation sur différents territoires  en France. Il propose à tout les chômeurs volontaires de longue durée un emploi à durée indeterminée adapté à leur savoir faire et à temps choisi.

https://www.esiamebe.fr/